Trier les résultats par Prix de vente | Date de création

Annonces restaurant à vendre à Rennes

Acheter un restaurant à Rennes : découvrez dès à présent les opportunités de la capitale bretonne !


Dans notre pays, la gastronomie est érigée en art de vivre et, bien souvent, les restaurateurs n’exercent pas seulement un métier : ils vivent aussi une passion.
Vous avez peaufiné un projet d’installation ? Vous êtes bien décidé à reprendre un fonds de commerce et avez repéré un restaurant à vendre à Rennes ? Choisir la capitale bretonne est un excellent choix ! La cité est en effet une ville attractive en plein développement. Toutefois, avant d’ouvrir votre restaurant, il faut être sûr de s’être posé (toutes) les bonnes questions et d’y avoir trouvé une réponse.

Les 5 questions à se poser avant l’achat de votre restaurant à rennes
Comment évaluer le prix du fonds de commerce ?

Lorsque vous reprenez un fonds de commerce, vous reprenez une affaire existante. C’est souvent plus confortable que de monter une affaire de toutes pièces. Toutefois, il ne faut pas se tromper sur le prix de vente qui fait l’objet d’une négociation entre l’acheteur et le vendeur.
Il existe trois méthodes principales permettant de calculer le prix de vente d’un fonds de commerce :
• l’évaluation par comparaison : il s’agit, dans cette méthode, de se référer aux prix pratiqués sur des ventes de fonds similaires au niveau de l’emplacement, du chiffre d’affaires, des caractéristiques des locaux, etc. Il s’agit donc, pour vous, de connaître le prix de vente des restaurants à Rennes ces dernières années.
• l’évaluation en fonction du chiffre d’affaires : cette méthode a le mérite de la simplicité puisqu’il s’agit d’appliquer un coefficient sur le chiffre d’affaires. Le plus souvent, ce coefficient s’élève à environ 80 % du chiffre réalisé par le restaurant annuellement ;
• l’évaluation selon la valeur du bail : cette évaluation prend en compte l’emplacement des locaux, leur surface, mais aussi la totalité des actifs du restaurant (machines, matériel…) et la clientèle.

Le projet d’achat de mon restaurant à rennes est-il rentable ?
Bien que soumise à une part d’aléas, l’élaboration d’un « business plan » reste une étape incontournable de votre projet de reprise d’un restaurant à vendre à Rennes. Plusieurs éléments importants sont ici à prendre en compte :
• l’emplacement du local. La localisation du restaurant détermine bien souvent le niveau de fréquentation. Le quartier est-il porteur ? Existe-t-il une concurrence à proximité ? La rue est-elle passante ? Est-elle accessible par les transports en commun ou est-il facile de se garer à proximité ?
• le chiffre d’affaires qu’a réalisé le restaurant ces trois dernières années. Il s’agit d’un indicateur majeur de la rentabilité de l’établissement, mais aussi des perspectives de développement de l’activité ;
• le bail commercial avec le prix du loyer et la durée du bail restant à courir. Bon à savoir : un bail commercial peut être contraignant au niveau de la cuisine pratiquée. Par exemple, si vous souhaitez démarrer une activité de restauration française traditionnelle dans une ancienne pizzeria, il faut être sûr que le bail commercial le permet.

Quelles sont les principales formalités à accomplir pour reprendre un restaurant ?
Plusieurs formalités juridiques et administratives sont nécessaires avant de débuter votre activité :
• la signature de l’acte d’achat formalise la transmission du fonds. Plusieurs mentions sont obligatoires comme le prix de la transaction, le nom du précédent occupant, le résultat d’exploitation des trois dernières années, la situation des privilèges et nantissements, etc.
• la publicité dans un journal d’annonces légales et au Bodacc.
• l’enregistrement de l’acte d’achat et le paiement des droits de mutation auprès du service des impôts des entreprises (SIE) dans le mois qui suit la signature ;
• la déclaration de l’entreprise et son immatriculation au centre de formalités des entreprises (CFE) ;
• l’obtention du permis d’exploitation après avoir suivi une formation. Le permis d’exploitation permet d’obtenir la licence restaurant ou la licence de débit de boisson vous autorisant à vendre de l’alcool. En particulier, la licence IV est obligatoire si vous prévoyez de vendre des boissons alcoolisées en dehors des heures de repas ;
• le choix des activités conditionnera aussi le régime de TVA auquel vous serez soumis, notamment si vous développez une activité de vente à emporter ;
• la conformité du restaurant à la réglementation relative à l’hygiène et la sécurité.

Aucun diplôme n’est requis pour ouvrir un restaurant. Pour autant, suivre une formation peut être une très bonne chose si vous n’êtes pas familier de la gestion d’une entreprise. Vous pouvez vous rapprocher de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) à ce propos.

Sous quelle structure juridique vais-je exercer mon activité ?
Le statut de micro-entrepreneur n’est pas conseillé pour exercer une activité de restauration. En effet, seul le chiffre d’affaires est pris en compte pour déterminer les charges fiscales et sociales. Autrement dit, il ne sera pas tenu compte de l’ensemble de vos frais. De plus, votre patrimoine personnel ne sera pas protégé en cas de difficultés.

Le choix d’une SARL ou d’une SAS est dès lors conseillé. Si vous êtes seul, vous pouvez opter pour une société à associé unique : une EURL ou une SASU. Il n’y a pas d’obligation de constituer un capital minimum dans ce cas de figure. Notons que du point de vue des cotisations sociales, le statut d’EURL ou de SARL, majoritaire dans la restauration, permet l’affiliation au régime des non salariés (TNS) et la cotisation à la sécurité sociale des indépendants.

L’achat d’un restaurant à Rennes : le choix d’une ville attractive
Une ville très bien positionnée dans les classements nationaux et européens

Le baromètre Arthur Loyd, qui mesure l’attractivité des métropoles et le dynamisme des territoires, a marqué la consécration de la capitale bretonne dans son classement de 2020. Dans la catégorie « grandes métropoles », Rennes arrive en effet en première position devant Nantes et Montpellier. Il s’agit d’une belle progression dans la mesure où elle occupait la quatrième place en 2017.

Le résultat est obtenu d’après plusieurs critères dont la combinaison place la ville de Rennes en tête du classement. Ont particulièrement été appréciés :

• le dynamisme de l’immobilier tertiaire corrélé à l’arrivée de la LGV Bretagne-Pays-de-la-Loire (2017), qui met la ville à 1 h 25 de Paris, et le projet de deuxième ligne de métro en 2021 (la première ligne date de 2002) ;
• le dynamisme économique de la métropole rennaise. Dotée de 32 000 entreprises et caractérisée par un faible taux de chômage, elle arrive par exemple en tête de sa catégorie en ce qui concerne les levées de fonds de start-up. Elle bénéficie aussi de secteurs de pointe : le numérique, l’agroalimentaire, la santé notamment. 

La capitale bretonne est également réputée pour sa qualité de vie : ce sont les Rennais eux-mêmes qui le disent !

En effet, une étude de la Commission européenne, basée sur un sondage conduit auprès des habitants de 83 villes européennes, place Rennes en 8e position en Europe et 1re en France ! D’ailleurs, 97 % des Rennais se sont déclarés satisfaits de vivre dans leur ville. Ont particulièrement été plébiscités la qualité de vie pour les familles avec enfants (94 % d’opinion positive), l’accueil des personnes âgées (92 %), pour les personnes LGBTI (93 %) et pour les immigrés (85 %).

Rennes tire aussi son épingle du jeu en ce qui concerne la politique environnementale :

• qualité des transports publics ;
• nombreux espaces verts ;
• propreté, lutte contre les nuisances sonores et qualité de l’air ;
• promotion des mobilités douces avec notamment ses 50 km de pistes cyclables et son service de vélo en libre accès (depuis 1998, bien avant les Velib’ de Paris !).

Rennes est aussi une ville où il fait bon étudier : 69 000 étudiants l’ont d’ailleurs choisie.

La conséquence d’une telle attractivité est en quelque sorte la « rançon du succès » : le prix de l’immobilier a significativement augmenté ces dernières années, comme dans d’autres villes dynamiques en France.
Les quartiers et leur personnalité
La métropole de Rennes dénombre 457 000 habitants dont 221 000 Rennais. Les opportunités ne sont toutefois pas les mêmes selon les quartiers lorsqu’il s’agit d’acheter ou de vendre un restaurant à Rennes.
Le quartier Beaulieu est un des quartiers les plus dynamiques de Rennes. Il est situé à l’est de la ville, entre le centre-ville et la commune de Cesson-Sévigné. Il jouxte les quartiers de la Plaine de Baud, Les Longs-Champs et Jeanne d’Arc. Proche des universités et des grandes écoles, ce quartier est caractérisé par une forte présence estudiantine (plus du tiers de la population avec une moyenne d’âge de 22 ans). La liaison avec le centre-ville est assurée par les transports en commun. Toutefois, bien que très animé, le quartier compte peu de commerces et de services de proximité.
L’hypercentre de Rennes et situé sur un nœud de communications. Surnommé le « Vieux Rennes », on y trouve des maisons à pans de bois typiques. Le quartier est dynamique sur le plan culturel (musée des Beaux-Arts, palais du parlement de Bretagne, Opéra, palais du Commerce). C’est vraisemblablement le quartier le plus intéressant pour acheter ou vendre un restaurant à Rennes. C’est toutefois un quartier très recherché et relativement cher.
Le quartier Sainte-Thérèse se situe au sud de la gare. C’est un quartier résidentiel aux maisons caractéristiques du début du XXe siècle. Il s’agit d’un quartier qui a connu ces dernières années un fort développement avec une augmentation de sa population. C’est aussi une zone où l’on trouve de nombreux commerces.
Le quartier de la gare est probablement le quartier qui a vu le plus d’évolutions sur le plan immobilier ces dernières années. Le projet EuroRennes a ainsi pour ambition de faire de ce quartier un pôle économique incontournable, mais aussi un lieu de vie et de culture. Concernant les ventes de restaurants à rennes, ce quartier est sans doute l’un des plus prometteurs.
Le quartier Villejean-Beauregard se situe à la périphérie nord-ouest de Rennes. Comme le quartier Beaulieu, on y croise de nombreux étudiants. Le quartier est desservi par le métro qui permet de se rendre rapidement au centre-ville.

N’attendez plus, consultez notre choix de restaurants à vendre à Rennes !

Licence restauration à vendre à Rennes accédez à l'ensemble des annonces de restaurants à vendre ou acheter. Consultez toutes les annonces de fonds de commerce de restaurants à vendre à Rennes. La population dans cette ville du département 35 est de 221272 habitants. Cette commune possède 908 restaurants, dont 3 cafétérias, 407 restaurants de type rapide ou fast-food et 498 restaurants traditionnels.

Le prix de vente moyen des restaurants sur Ouirestauration.fr est de 117 391 € dans la ville de Rennes. En ce moment il y a 23 fonds de commerce de restaurants à vendre en ce lieu.

Les chiffres clés du secteur de la restauration - Rennes

Nombre d'habitants
221 272
Nombre de restaurants en vente
Fonctionnalité à venir
Prix de vente moyen d'un restaurant
Fonctionnalité à venir
Nombre de restaurants
908
Restaurants rapides ou fast-food
407
Restaurants traditionnels
498
Caféterias
3

Montant moyen des transactions en €

statistiques vente établissement
Fonctionnalité à venir